• Cuisine

    Saint Valentin part 3 : la charlotte aux pamplemousses


     
    Dans un troisième temps, pensez à votre menu.

    On ne vous propose pas un menu entier, on se contente aujourd’hui du dessert (parce que c’est ce qu’on préfère).

    Les desserts de la Saint Valentin sont quasiment toujours roses, en forme de cœur et à bases de fruits rouges. Mais des fruits rouges en février, vraiment ?

    On est donc parti sur une charlotte aux pamplemousses.

    Une charlotte, c’est beau, pas trop difficile à faire mais ça demande un temps important de préparation puisqu’elle doit rester au frais pendant plusieurs heures. C’est donc mieux de la faire la veille si vous ne voulez pas qu’elle s’effondre quand vous la démoulez.

    Pour une grande charlotte aux pamplemousses (ou 2 petites), il vous faut :

    – 25/30 biscuits à la cuillère ou biscuits roses de Reims
    – 300 g de crème fraiche très froide
    – 1 gousse de vanille
    – 150 g de sucre en poudre non raffiné
    – 3 pamplemousses
    – 1 cuillère à café d’Agar-agar
    – 1 bouchon de rhum

    A l’aide d’un fouet électrique ou d’un robot, montez votre crème fraiche en chantilly. Pour que cela soit plus facile, votre crème et le bol dans lequel vous montez votre crème en chantilly doivent être très froids. Réservez au frais.

    Pelez à vif deux pamplemousses, mettez de côté 4 ou 5 quartiers pour la déco. Réservez.

    Pressez le troisième pamplemousse.
    Ouvrez votre gousse de
    Prélevez sur le jus obtenu 5 cuillères à soupe que vous mélangez au sucre, à l’agar-agar, au rhum et à la vanille. Faites chauffer le mélange jusqu’à ébullition. Laissez frémir 30 secondes puis retirez du feu et laissez refroidir.
    Une fois le mélange froid, incorporez le délicatement à la chantilly.

    Trempez vos biscuits dans le jus de pamplemousse de la deuxième moitié et disposez les délicatement au fond et sur les bords de votre moule. Versez une première couche de chantilly, disposez ensuite une couche de quartiers de pamplemousses, et enfin une couche de biscuits imbibés de jus de pamplemousse et renouvelez une nouvelle fois l’opération jusqu’à fermer votre charlotte.

    Réservez la charlotte au frais pendant au moins 5 heures.

    Démoulez délicatement la charlotte juste avant de servir (attention, moment de vérité). Décorez la avec les quartiers de pamplemousses qu’il vous reste, quelques fleurs et du sucre glace.

    Happy Valentine’s day !

    Retrouvez les deux premières parties de ce post Saint Valentin : la première partie ici et la deuxième là.


    With Love,
    Les Flamants

  • DIY

    Saint Valentin part 2 : le cadeau


     
    Dans un deuxième temps, pensez à votre cadeau.

    Nul besoin de cadeau couteux et dispendieux, pour la Saint Valentin, c’est l’intention qui compte.

    On vous propose donc aujourd’hui le template d’une petite pochette surprise dans laquelle glisser quelques petits cadeaux clin d’œil pour votre cher.e et tendre. A mettre sur son assiette pour compléter votre déco !

    Dans la notre, on a glissé : un pez Stormtrooper, un Bon pour (pour quoi ne vous regarde pas), une petite huile de massage qui sent bon, une carte avec un mot doux / fou (à retrouver ici), quelques confettis et voilà !

    Pour fabriquer la votre, vous n’avez qu’à télécharger le template ici, l’imprimer, le découper, et le monter.

    Vous pouvez aussi reproduire le template sur le joli papier de votre choix (un set de table Céleste ou Mocking Bird par exemple ?).

    Glissez ensuite vos petites surprises dedans et fermez le tout avec un joli scotch.


    With Love,
    Les Flamants

  • DIY

    Saint Valentin part 1 : la carte

     
    Que ce passe-t-il avec la Saint Valentin ? Les gens semblent perdre tout sens commun quand approche le 14 février.
    Ce déchainement de rose, de cœurs, de paillettes, de déclarations enflammées et de citations mièvres sur l’amour, est-ce vraiment inéluctable ? Doit-on boycotter la Saint Valentin pour avoir l’air cool ?
     
    Non, mille fois non ! Fêtons la Saint Valentin ! Tout simplement, parce qu’un diner sans enfants et sans Netflix, ce serait quand même dommage de passer à côté.
    Alors, aujourd’hui, on vous propose un article en trois parties pour que vous ayez les clés d’une Saint Valentin estampillé 100 % sans rose, sans paillettes, sans mièvreries et sans cœurs partout.
    Mais avec quand même de folles déclarations d’amour, parce que sinon, à quoi bon ?
     

    Première Partie : la carte qui va bien

     
    Oui, pour la Saint Valentin, vous avez le droit de vous lâcher, vous avez le droit de vous enflammer, vous avez même le droit d’être cucul.

    Et pour fêter ça, on vous offre deux cartes à télécharger ici.

    Imprimez celle de votre choix sur un joli papier. Découpez selon les pointillés. Écrivez-y tous les jolis mots qui vous passent par la tête (un peu de poésie, un peu d’audace, un peu de tendresse et le tour est joué). Et laissez la quelque part sur le chemin de votre amoureu.x.se (ou de l’inconnu.e du métro, à vous de voir).


    With Love,
    Les Flamants

  • Cuisine

    Nouilles sautées au bœuf pour fêter l’année du cochon


    Le 5 février 2019 était, selon le calendrier chinois, le premier jour de l’an 4717, année du cochon de terre.
    Du coup, on s’est dit qu’on allait laisser un peu de répit au cochon et vous proposer une recette à base de bœuf. A charge de revanche en 2021 !

    Qui dit nouvel an chinois, dit : riz, bouchées vapeur et oranges ou mandarines pour la chance et l’harmonie, la prospérité et le bonheur. Et des fortunes cookies. La base donc pour commencer une nouvelle année d’un bon pied.

    En accompagnement de tout ça, on vous propose aujourd’hui une recette chinoise rapide, savoureuse et de saison (comme d’habitude) : les nouilles sautées au bœuf.

    Pour des nouilles sautées au bœuf pour 2 personnes, il vous faut :

    Pour la marinade :
    – 1 belle tranche de faux filet de bœuf
    – 2 cuillères à soupe de sauce soja
    – 2 cuillères à soupe de sauce d’huitre
    – 1 gousse d’ail
    – de la coriandre
    – du poivre

    Coupez votre viande en fines lamelles. Mélangez tous les ingrédients de la marinade et badigeonnez-en la viande. Réservez au frais pendant 2 heures.

    Pour les nouilles :
    – 200 g de nouilles de riz
    – 1 carotte
    – quelques têtes de brocolis
    – quelques champignons
    – 2 petits oignons blancs frais
    – 1 gousse d’ail
    – 1 morceau de gingembre
    – 2 cuillères à soupe de sauce soja
    – 1 cuillère à soupe de sauce d’huitre
    – 1 cuillère à soupe de sauce de sésame

    Râpez le gingembre. Coupez la carotte en petits bâtonnets. Émincez la partie blanche des oignons et coupez la partie verte en fines rondelles. Coupez la gousse d’ail en petits morceaux.

    Faites cuire vos nouilles de riz dans de l’eau bouillante en suivant les indications du paquet (en général 2 à 3 minutes). Égouttez les en les séparant bien et passez les à l’eau froide.

    Faites revenir la viande dans un wok 1 à 2 minutes dans un peu d’huile d’olive. Retirez la viande et réservez.
    Dans le même wok, faites revenir l’ail et le gingembre 1 minute, puis le blanc des oignons, les carottes, les champignons et les brocolis, en remuant bien. Si vous aimez vos légumes très croquants, quelques minutes suffisent.
    Ajoutez les nouilles, le reste des sauces de soja et d’huitre, un peu d’eau si besoin et continuer de remuer.
    Ajoutez enfin la viande, l’huile de sésame et la partie verte de l’oignon. Remuez bien une dernière fois et servez chaud.

    Happy Chinese New Year to you all !

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

  • Cuisine

    Du soleil dans vos assiettes ? (ou à défaut, des crêpes…)


    C’est affolant, quand on y pense, à quel point notre calendrier est rythmé de traditions culinaires, non ? Depuis qu’un pape au nom improbable (Gélase fera-t-il son grand retour en 2019 ? Affaire à suivre) a fait distribuer des crêpes aux pèlerins arrivant à Rome au 5e siècle après JC, on mange donc des crêpes à la chandeleur. Ca tient à peu de chose la vie finalement !
    Leur forme ronde et leur couleur dorée annoncerait par ailleurs la fin de l’hiver et le début du printemps… Bon, cela nous parait bien optimiste mais on ne va pas cracher sur un signe annonciateur de printemps, aussi tenu soit-il.
    Gavons donc nous de crêpes ce week-end, et on apercevra peut-être le soleil.

    Pour assez de crêpes pour 6 4 personnes, il vous faut :

    50g de beurre doux
    250g de farine de blé
    4 œufs
    50 cl de lait
    40 g de sucre en poudre (non raffiné)
    1 pincée de sel
    3 bouchons de rhum

    Faire un beurre noisette.
    Si vous n’avez aucune idée de ce que cela veut dire, allez voir ici, mais en gros, cela consiste simplement à faire fondre votre beurre dans une casserole jusqu’à ce qu’il prenne une teinte coloré (mais attention pas brûlé) et qu’il sente la noisette.
    Réservez.

    Mettez la farine dans un saladier et faites un puits au centre et cassez-y les œufs. Mélangez progressivement en ajoutant un peu de lait si nécessaire pour faciliter l’opération. Attention aux grumeaux ! Une fois la pâte bien lisse, ajouter le lait petit à petit.

    Ajoutez le sucre, le sel et le rhum. Et enfin le beurre noisette.

    Laissez reposer au moins une heure.

    Faites chauffer votre poêle à crêpes, ajoutez un peu de beurre pour la première, versez une petite louche de pâte et laissez cuire jusqu’à ce que la crêpe se colore sur les bords. Retournez votre crêpe, laissez la cuire une minute de plus et recommencez.

    Vous faites des crêpes, pas des pancakes, donc plus c’est fin, meilleur c’est ! Je sais qu’assez vite la tentation sera d’expédier l’exercice en augmentant sensiblement la dose de pâte à chaque louche versée mais retenez-vous, cela n’en sera que meilleur.

    Si vous vous sentez audacieux aujourd’hui, vous pouvez aussi tester cette célèbre recette de pâte à crêpes de Raymond Oliver, on est plein de curiosité sur le résultat.

    Pour les servir, on a mixé nos collections Ibiza (à retrouver ici) et Mocking Bird (à retrouver là). Plutôt pas mal, non ?

    Bonne chandeleur à tous et merci Gélase !

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

 

Nouvelles fraiches, collections capsules, derniers DIY...
... Restez à la page et abonnez vous à notre

Newsletter :