• Cuisine

    Nouilles sautées au bœuf pour fêter l’année du cochon


    Le 5 février 2019 était, selon le calendrier chinois, le premier jour de l’an 4717, année du cochon de terre.
    Du coup, on s’est dit qu’on allait laisser un peu de répit au cochon et vous proposer une recette à base de bœuf. A charge de revanche en 2021 !

    Qui dit nouvel an chinois, dit : riz, bouchées vapeur et oranges ou mandarines pour la chance et l’harmonie, la prospérité et le bonheur. Et des fortunes cookies. La base donc pour commencer une nouvelle année d’un bon pied.

    En accompagnement de tout ça, on vous propose aujourd’hui une recette chinoise rapide, savoureuse et de saison (comme d’habitude) : les nouilles sautées au bœuf.

    Pour des nouilles sautées au bœuf pour 2 personnes, il vous faut :

    Pour la marinade :
    – 1 belle tranche de faux filet de bœuf
    – 2 cuillères à soupe de sauce soja
    – 2 cuillères à soupe de sauce d’huitre
    – 1 gousse d’ail
    – de la coriandre
    – du poivre

    Coupez votre viande en fines lamelles. Mélangez tous les ingrédients de la marinade et badigeonnez-en la viande. Réservez au frais pendant 2 heures.

    Pour les nouilles :
    – 200 g de nouilles de riz
    – 1 carotte
    – quelques têtes de brocolis
    – quelques champignons
    – 2 petits oignons blancs frais
    – 1 gousse d’ail
    – 1 morceau de gingembre
    – 2 cuillères à soupe de sauce soja
    – 1 cuillère à soupe de sauce d’huitre
    – 1 cuillère à soupe de sauce de sésame

    Râpez le gingembre. Coupez la carotte en petits bâtonnets. Émincez la partie blanche des oignons et coupez la partie verte en fines rondelles. Coupez la gousse d’ail en petits morceaux.

    Faites cuire vos nouilles de riz dans de l’eau bouillante en suivant les indications du paquet (en général 2 à 3 minutes). Égouttez les en les séparant bien et passez les à l’eau froide.

    Faites revenir la viande dans un wok 1 à 2 minutes dans un peu d’huile d’olive. Retirez la viande et réservez.
    Dans le même wok, faites revenir l’ail et le gingembre 1 minute, puis le blanc des oignons, les carottes, les champignons et les brocolis, en remuant bien. Si vous aimez vos légumes très croquants, quelques minutes suffisent.
    Ajoutez les nouilles, le reste des sauces de soja et d’huitre, un peu d’eau si besoin et continuer de remuer.
    Ajoutez enfin la viande, l’huile de sésame et la partie verte de l’oignon. Remuez bien une dernière fois et servez chaud.

    Happy Chinese New Year to you all !

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

  • Cuisine

    Du soleil dans vos assiettes ? (ou à défaut, des crêpes…)


    C’est affolant, quand on y pense, à quel point notre calendrier est rythmé de traditions culinaires, non ? Depuis qu’un pape au nom improbable (Gélase fera-t-il son grand retour en 2019 ? Affaire à suivre) a fait distribuer des crêpes aux pèlerins arrivant à Rome au 5e siècle après JC, on mange donc des crêpes à la chandeleur. Ca tient à peu de chose la vie finalement !
    Leur forme ronde et leur couleur dorée annoncerait par ailleurs la fin de l’hiver et le début du printemps… Bon, cela nous parait bien optimiste mais on ne va pas cracher sur un signe annonciateur de printemps, aussi tenu soit-il.
    Gavons donc nous de crêpes ce week-end, et on apercevra peut-être le soleil.

    Pour assez de crêpes pour 6 4 personnes, il vous faut :

    50g de beurre doux
    250g de farine de blé
    4 œufs
    50 cl de lait
    40 g de sucre en poudre (non raffiné)
    1 pincée de sel
    3 bouchons de rhum

    Faire un beurre noisette.
    Si vous n’avez aucune idée de ce que cela veut dire, allez voir ici, mais en gros, cela consiste simplement à faire fondre votre beurre dans une casserole jusqu’à ce qu’il prenne une teinte coloré (mais attention pas brûlé) et qu’il sente la noisette.
    Réservez.

    Mettez la farine dans un saladier et faites un puits au centre et cassez-y les œufs. Mélangez progressivement en ajoutant un peu de lait si nécessaire pour faciliter l’opération. Attention aux grumeaux ! Une fois la pâte bien lisse, ajouter le lait petit à petit.

    Ajoutez le sucre, le sel et le rhum. Et enfin le beurre noisette.

    Laissez reposer au moins une heure.

    Faites chauffer votre poêle à crêpes, ajoutez un peu de beurre pour la première, versez une petite louche de pâte et laissez cuire jusqu’à ce que la crêpe se colore sur les bords. Retournez votre crêpe, laissez la cuire une minute de plus et recommencez.

    Vous faites des crêpes, pas des pancakes, donc plus c’est fin, meilleur c’est ! Je sais qu’assez vite la tentation sera d’expédier l’exercice en augmentant sensiblement la dose de pâte à chaque louche versée mais retenez-vous, cela n’en sera que meilleur.

    Si vous vous sentez audacieux aujourd’hui, vous pouvez aussi tester cette célèbre recette de pâte à crêpes de Raymond Oliver, on est plein de curiosité sur le résultat.

    Pour les servir, on a mixé nos collections Ibiza (à retrouver ici) et Mocking Bird (à retrouver là). Plutôt pas mal, non ?

    Bonne chandeleur à tous et merci Gélase !

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

  • Cuisine

    Légumes d’hiver en cocotte

     
    L’arrivée de la neige (enfin de trois flocons qui ont déjà fondu – mais à Paris, c’est toujours un évènement en soi) impose de passer aux choses sérieuses au niveau calorique. J’ai tendance à considérer qu’on ne peut décemment pas survivre aux grands froids sans une cuisine solide qui tient bien au corps. A-t-on jamais vu John Snow manger une salade détox ? Je ne pense pas.

    Donc voilà une recette rapide, respectant la sacro-sainte règle du LBS (local, bio et de saison), facile à faire, savoureuse et qui réchauffe : les légumes d’hiver en cocotte.
     

    Dans ma cocotte de légumes, j’ai mis :

    – 2 carottes
    – 1 carotte blanche (elle était énorme – si les vôtres sont de tailles normales, mettez en deux)
    – 1 grosse poignée de petites pommes de terre grenaille
    – 3 pommes de terre Violine pour ajouter de la couleur
    – quelques champignons Shiitake
    – 400 g de poitrine de porc
    – 1 oignon blanc, 2 échalotes, 3 grosses gousses d’ail
    – Laurier, romarin
    – Huile d’olive, fleur de sel, poivre

    Variez les quantités, ajoutez d’autres légumes, d’autres herbes et aromates ou enlever le lard pour un plat végétarien, tout est possible.

    Épluchez, lavez, et coupez en morceaux tous les légumes.

    Coupez votre poitrine en 4 grosses tranches épaisses (ou une par personne) et faites les griller rapidement à la poêle.

    Faites dorer les légumes dans votre cocotte dans 4 cuillères à soupe d’huile d’olive à feu vif pendant 5 minutes en tournant bien.

    Ajoutez un fond de bouillon à votre cocotte, le laurier et le romarin, et laissez mijoter les légumes à feu doux pendant 15 minutes, couvercle fermé.
    Ajoutez la poitrine et laissez 5 minutes supplémentaires à feu très doux.

    Salez, poivrez, servez chaud.


    With Love,
    Les Flamants

  • Cuisine

    Pie aux pommes et caramel beurre salé

     
    Oui, on avait dit qu’on se mettait en mode détox.
    Oui, on avait dit qu’on commençait maintenant, tout de suite.

    Mais, franchement, peut-on vraiment se mettre en mode détox quand il fait aussi froid et gris ? Que le durée d’ensoleillement journalière moyenne est proche du néant ?
    La seule chose qui peut me faire sortir de mon lit en ce moment, c’est l’idée d’une tarte, d’un gâteau, ou d’une galette…
    Sinon, autant hiberner.

    Pour tout vous dire, j’avais préparé un DIY pour aujourd’hui. Et puis ce DIY a été un échec (ça arrive même au meilleur, non ?). C’était raté, moche et inutile.
    Soit tout le contraire de cette splendide pie aux pommes et caramel beurre salé. Donc pourquoi se priver ?
     

    Pour votre Pie aux pommes et au caramel beurre salé, il vous faut :

     

    Pour le fond de pâte :

    1 pâte sablée dont la recette est à retrouver ici.

    Foncez le moule et réservez au réfrigérateur.
     

    Pour le caramel :

    65 g de beurre doux,
    60 ml de crème fleurette,
    100 g de sucre cristallisé,
    30 ml d’eau

    Faites dissoudre les 100 g de sucre dans l’eau dans une casserole à feu doux. Une fois le sucre dissout, ajoutez le beurre. Quand la préparation prend une coloration cuivrée, retirez la casserole du feu et ajoutez la crème en fouettant énergiquement. Laissez refroidir
     

    Pour l’appareil :

    6 pommes,
    le jus de 2 citrons,
    2 cuillères à soupe de sucre cristallisé,
    4 pincées de cannelle,
    80 g de sucre brut (ou à défaut du sucre roux),
    2 pincées de gros sel,
    2 cuillères à soupe de farine,
    2 pincées de fleur de sel

    Coupez les pommes épluchées en tranches fines, arrosez-les du jus des citrons et saupoudrez les de sucre. Réservez 1/2 heure.

    Dans un saladier, mélangez le sucre brut avec la cannelle le gros sel et la farine. Si vous aimez les épices, ajoutez ce que vous voulez (muscade, un peu de poivre, etc.). Incorporez les pommes (une fois l’excès de jus de citron jeté).
    Disposez les pommes en rangs serrés sur le fond de tarte. Arrosez les de votre caramel et saupoudrez de fleur de sel.
     

    Pour la pâte du dessus :

    Même recette que pour le fond de tarte, 1/2 pâte devrait suffire,
    1 jaune d’œuf pour la décoration

    Étalez votre pâte de façon à ce qu’elle fasse la taille de votre tarte. Choisissez un emporte-pièce (ici, une fleur) et faites des formes de façon harmonieuse sur votre pâte.
    Disposez la pâte sur votre tarte et fermez bien sur les bords.

    Réservez une quinzaine de minute au réfrigérateur. Pendant ce temps, préchauffez votre four à 205 degrés.
    Badigeonnez votre tarte avec un jaune d’œuf dilué dans un peu d’eau.

    Enfournez pour 20 minutes (jusqu’a ce que la pâte commence à dorer) puis baissez la température du four à 190 degrés. Laissez cuire 30 minutes supplémentaires.

    Saupoudrez de sucre glace. Dégustez tiède.


    With Love,
    Les Flamants

  • Cuisine

    Salade detox

    Si vous avez commencé à transpirer des matières grasses ou si votre foie a doublé de volume ces dernières semaines, c’est qu’il est peut-être temps de passer au chou kale
    Avant que ne soit lancé officiellement dimanche la saison des galettes des rois, avant que les premières neiges et premiers froids ne nous ramènent les raclettes, fondues et autre tartiflettes, vous disposez d’une toute petite fenêtre de quelques jours pour respirer, alléger, détoxer. Il s’agit de ne pas la rater !
    Alors, allez donc chercher votre panier Amap et mangez de la salade pendant quelques jours ! La planète (en plus) vous en sera reconnaissante…

    Pour votre Salade detox, il vous faut :

    1 chou kale
    1 endive
    1 betterave rouge non cuite
    des noix
    des graines de chia
    des herbes de votre choix

    Et maintenant, c’est enfantin : vous lavez, vous coupez, vous disposez, vous faites une vinaigrette comme vous l’aimez et vous servez (sur un set de table Ibiza, à retrouver ici).

    Tant de fraicheur, de légèreté, de croquant… vous entendez ce bruit ? C’est votre foie qui vous remercie.

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

  • Cuisine

    Gâteau-village sous la neige


     
    Vous n’en avez pas marre de la bûche ? Très franchement, c’est quand même rarement bon, non ?

    Alors, voilà, je fais mon coming out de Noël : je déteste les bûches de Noël.
    Je vais peut être perdre la moitié de mon auditoire ici, mais aujourd’hui j’ose : rien que taper « bûche de Noël » sur Google Image me donne envie d’en finir avec Noël, ce que même un après-midi de 24 décembre dans un grand magasin bondé avec des chants de Noël en fond sonore n’est jamais parvenu à faire.
    Et je suis sure que nous sommes très nombreux dans ce cas.

    Amis non amateurs de bûche, il est temps d’entrer en résistance. Halte aux desserts mousseux aux couleurs plus que suspectes qui plombent un repas par ailleurs déjà pas hyper facile à digérer. Revenons aux fondamentaux de Noël : pains d’épices et oranges pour tous !

    Voilà donc le gâteau-village aux oranges et aux épices (en terme d’épices, on se limitera à la cannelle, pas d’inquiétude).

    Gâteau-village sous la neige :

    3 étapes :

    Le gâteau à l’orange

    250g de farine
    100g de poudre de noisettes
    2 cuillères à café de bicarbonate de soude (ou un sachet de levure chimique)
    ½ cuillère a café de sel
    200g de sucre
    5 oeufs
    200 ml de beurre fondue
    200 g de yaourt nature
    1 cuillère à café d’extrait de vanille
    2 cuillères à soupe de zestes d’orange (BIO)
    1 jus d’une demi-orange
    1 bouchon de sirop de fleurs d’oranger

    Pour que le résultat soit joli, il faut que le gâteau soit assez haut. Nous avons utilisé un moule de diamètre assez petit (15 centimètres) avec de hauts bords (10 centimètres). Si le vôtre est d’un plus grand diamètre, vous pouvez doubler les proportions. Il est important que votre gâteau ne soit pas tout plat, visuellement, ça serait dommage.

    Préchauffez le four à 180 degrés.
    Mélangez tous les ingrédients ensemble, beurrez bien votre moule et enfournez pour 35-40 minutes (plus si vous avez doublé les proportions). Démoulez et laissez refroidir.

    Les maisons en pain d’épices

    200g de farine
    160g de sucre roux
    125g de beurre doux
    1 œuf
    1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
    8g de cannelle en poudre

    Mélangez le beurre en pommade et le sucre puis l’œuf puis tout le reste des ingrédients jusqu’à obtenir une pâte homogène.
    Étalez la pâte sur une plaque de four préalablement garnie d’une feuille de papier cuisson (la pâte doit avoir 2/3 millimètres d’épaisseur). Recouvrir ensuite la pâte étalée par une autre feuille de papier cuisson et réserver au réfrigérateur ou au congélateur jusqu’à ce que la pâte devienne bien dure.

    Préchauffez votre four à 170 degrés.
    Avec un couteau, découpez des maisons dans la pâte (elles doivent être de la même hauteur que votre gâteau). N’oubliez pas de planter des cure-dents à la base des maisons destinées à être sur le gâteau.
    Enfournez pour 15 minutes. Laissez refroidir à l’abri de l’humidité.

    Le glaçage au citron

    1 blanc d’œuf
    250g de sucre glace
    1 jus de citron

    Mélangez tous les ingrédients jusqu’à obtenir un glaçage bien lisse.
    Versez une moitié du glaçage sur le gâteau de façon homogène.
    Avec le reste de la préparation, décorez vos maisons à l’aide d’une poche à douille ou d’un pinceau.

    Une fois les maisons décorées, collez-les à la base de votre gâteau en utilisant le glaçage comme colle et plantez celles avec des cure-dents sur le gâteau.

    A déguster sur nos sets de table Céleste !
    Voilà !

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

  • Cuisine

    Le saumon qui a Gravlax classe*

    * Un jeu de mots © Monoprix, qui peut facilement vous tenir tout un réveillon !

    Cette recette est à préparer 48h à l’avance. Donc il n’y a plus rien à faire le jour J, à part découper le saumon, et ça, c’est quand même bien pratique ! En plus, c’est à la fois absolument inratable et délicieux. La betterave colore et parfume parfaitement le saumon. Bref, un succès facile à la portée de tous !

    Pour 6 personnes :

    1 filet de Saumon de 500 g très très frais
    500 g de betteraves rouges
    3 cuillères à soupe de Gin
    1 bouquet d’Aneth
    50 g de gros sel de Guérande
    80 g de sucre non raffiné
    1 cuillère à café de poivre entier et 1 de graines de coriandre
    1 citron

    Rappez la betterave rouge. Ajoutez-y le poivre et les graines de coriandre concassées, l’aneth hachée, le sel et le sucre et mélangez bien le tout.

    Mettez le saumon sur un film plastique, la peau vers le bas, et recouvrez-le de votre mélange à la betterave.

    Refermez le film plastique sur le saumon parfaitement enduit de votre marinade et réservez-le au réfrigérateur pendant au moins 48 heures (dans un plat creux pour éviter que votre dessert, à l’étage en dessous, soit redécoré au jus de betterave).

    48 heures plus tard, nettoyez votre saumon de sa marinade, retirez sa peau et coupez-le en tranches fines. Parsemez d’aneth et de grains de poivre et d’étoiles avant de servir.

    Servez le avec du citron, du pain grillé, une salade verte (et nos sets de table Ibiza !).

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

  • Cuisine

    Chocolat chaud de Noël


     
    Dans deux jours, c’est le début de l’hiver et des vacances de Noël. Et qui dit hiver et vacances de Noël, dit chocolat chaud, non ?

    On vous propose aujourd’hui plusieurs recettes à tester en fonction de vos goûts et de votre régime !
     

    Le plus exotique

    Pour les amoureux de la noix de coco :
    – 150 g de chocolat noir
    – 50 cl de lait 1/2 écrémé
    – 10 cl de lait de coco
    – de la noix de coco rapée
    Portez à ébullition le lait et le lait de coco. Versez ensuite le tout sur le chocolat non fondu et mélanger.
    Saupoudrez de noix de coco râpée avant de servir !
     

    Le plus crémeux

    Pour un véritable chocolat viennois, incontestablement assez lourd et calorique donc recommandé après une journée de ski plutôt qu’après une raclette (mais on n’est pas là pour juger) :
    – 1,5 l de lait 1/2 écrémé
    – 100 g de cacao en poudre (on parle de vrai cacao hein, pas du Nesquick – donc du non sucré)
    – 50 g de sucre en poudre
    – 3 jaunes d’œufs
    – 25 cl d’eau
    Pour la crème :
    – 12 cl de crème liquide entière
    – 15 g de sucre glace
    Faites chauffer le lait et l’eau. Ajoutez le cacao et le sucre. Laissez ensuite mijoter à feu doux pendant 10 min sans faire bouillir, puis laissez refroidir légèrement. Ajoutez les 3 jaunes d’œufs un à un et bien mélanger. Laissez épaissir sur feu doux en fouettant constamment.
    Pendant ce temps, à l’aide d’un fouet électrique, fouettez la crème. Ajoutez le sucre glace quand elle est déjà bien montée, fouettez rapidement et réservez.
    Servez aussitôt le chocolat chaud et le garnir de crème.
     

    Le plus sucré

    Pour celles et ceux qui ont une sweet tooth :
    – 150 g de chocolat noir
    – 50 cl de lait 1/2 écrémé
    – 10 cl de crème liquide
    – des carrés de guimauve ou des carambars
    Chauffez le lait et la crème, ajoutez le chocolat et laissez fondre en mélangeant bien avec un fouet. Servez dans une tasse avec des chamallows ou des carambars.
     

    Le plus orangé

    Pour les fous d’amertume, les addicts du mélange chocolat / orange :
    – 150 g de chocolat noir
    – 50 cl de lait 1/2 écrémé
    – 1 orange bio (indispensable)
    – 10 cl d’eau
    – un bâton de cannelle
    Lavez l’orange et prélevez les zests.
    Dans une casserole, portez à ébullition l’eau avec les zestes et le bâton de cannelle et laissez infuser pendant 4 min.
    Dans une autre casserole, faites bouillir le lait et la crème, ajoutez l’eau des zests filtrée (donc sans les zests et le bâton de cannelle). Versez ensuite le tout sur le chocolat non fondu et mélangez.
    Dégustez aussitôt.
     
    Bon hiver à tous !
     
    With Love,
    Les Flamants Jaunes

     

  • Cuisine

    Foie gras aux clémentines

    Flamant Jaune - Papeterie de Maison - Arts de la Table - Collection Plumes - Sets de table - Table de fête
     
    Voilà une petite entrée rapide et facile à faire pour le réveillon.
    L’association du foie gras et des agrumes est particulièrement intéressante, ça change du chutney et c’est visuellement très joli, non ?

    Foie gras aux clémentines (pour 4 personnes)

    Il vous faut :
    1 foie gras de qualité,
    2 clémentines (bio évidement),
    le jus de 2 autres clémentines (toujours bio),
    35g de sucre (non raffiné),
    et du pain (on vous conseille le pain au lin doré et graines de courge de chez Bio c’bon), absolument délicieux !)

    Dans une casserole, faites un caramel avec le sucre et le jus de clémentine. Réservez.

    Coupez les deux clémentines en fines tranches. Tranchez le foie gras. Grillez le pain.

    Disposez joliment dans vos assiettes le foie gras sur le pain et les tranches de clémentine autour. Versez un peu de caramel de clémentines sur chaque tranche de foie gras ainsi qu’une pincez de fleur de sel et du poivre au moulin.

    Servez. Dégustez.

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

  • Cuisine

    Gâteau Pommes, Noisettes et Chocolat


     
    Les Cahiers de Delphine, vous connaissez ?
    Toutes les vendredis, vous recevez sur votre boite mail une idée de recette originale, pas trop compliquée et toujours réalisée avec des produits de saison. Vous vous inscrivez ici, c’est gratuit et beau, c’est alléchant et écolo, bref, on adore !

    Cette semaine, nous avons testé pour vous son gâteau aux pommes, noisettes et chocolat (newsletter du 19 octobre), et on est conquises !

    Pour faire ce gâteau Pommes, Noisettes et Chocolat, il vous faut :

    – 2 gros œufs
    – 100 g de sucre roux
    – 200 g de farine
    – 150 g de yaourt grec
    – 1/2 sachet de levure
    – 125 g de beurre salé
    – 125 g de noisettes entières
    – 3 pommes rouges
    – 1 cuillère à café de cannelle
    – 150 g de chocolat noir + 2 noix de beurre + 3 cuillère à soupe de lait d’amande

    Réalisation

    Préchauffez votre four à 180 degré.

    Faire fondre le beurre dans une casserole puis laissez le refroidir.
    Dans un autre récipient, fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajoutez yaourt et beurre fondu et, dans un deuxième temps farine et levure préalablement mélangées et tamisées.

    Râpez les pommes (avec la peau si vos pommes sont bio).
    Torréfiez les noisettes entières dans une poêle puis mixez les grossièrement.
    Ajoutez les pommes, la cannelles et la moitié des noisettes à la pâte.

    Beurrez votre moule (la recette indique un moule de 24 cm de diamètre – je n’ai personnellement aucune idée de la taille du mien).
    Versez la pâte dans le moule, saupoudrez de sucre et enfournez pour 45 minutes.

    Une fois cuit, démoulez votre gâteau et laissez le refroidir un peu.

    Et pour finir, la petite touche qui change tout : le chocolat !
    Faites fondre le chocolat avec le beurre et le lait et versez le mélange sur votre gâteau. Saupoudrez avec le restant des noisettes.

    Servez-le encore tiède (sur un set de table Coquillages et Crustacés collection Pop, of course). Kiffez.

    With Love,
    Les Flamants Jaunes

     

 

Nouvelles fraiches, collections capsules, derniers DIY...
... Restez à la page et abonnez vous à notre

Newsletter :